TRADUIRE LE CONTENU DU BLOG

vendredi 21 novembre 2014

Le Ciel de Goma a "pleuré" Mapera 'Boss'




"Ya Kasima" Marie-Delphine Malunda
Clan "Mont Carmel"/ Goma

Ils étaient nombreux. Ils sont venus de toutes les paroisses de la ville de Goma. Ils se sont donnés rendez-vous à la Cathédrale Saint Joseph. Eux, ce sont les jeunes enfants de 9 à 14 ans, membres du mouvement « Kizito-Anuarite » (KA), en compagnie de leurs encadreurs et leurs parrains. Ils ont voulu être de cœur avec leurs frères et sœurs « Kizito-Anuarite »de Kinshasa qui venaient d’accueillir la dépouille mortelle de leur  Fondateur, Monsieur l’Abbé Pierre Bosangia, mort à Accra, au Ghana.



       0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0

Les K.A de Goma de cœur avec ceux de Kinshasa

C’est l’abbé François Sadiki, l’actuel Mapera diocésain qui a présidé la célébration eucharistique pour le repos de l’âme de l’illustre disparu prévue à 15 heures de ce mardi 18 novembre 2014, précédée d’une prière de quelques Kizito et anuarité devant un mémorial monté pour la circonstance où  l’on pouvait voir sous le catafalque la photo de l’Abbé Pierre bien ornée avec des fleurs aux couleurs des KA . 


Même le ciel de Goma a communié à cette douleur en versant des larmes sous forme d’une grosse pluie, comme il pleuvait dans les cœurs des Kizito-Anuarité .  

Dans son homélie, l’abbé François a fait l’éloge du fondateur du groupe KA en retraçant l’historique de la fondation de ce mouvement, de son implantation et de son impact dans la société Congolaise. 

Avant la fin de la célébration, l’assemblée a écouté pieusement le témoignage d’un militaire de Goma qui a évoqué la figure de l’abbé Pierre comme un homme de cœur. 
Tenez : alors qu’il était au front, derrière lui, sa femme est restée mourir d’une maladie, en laissant une orpheline Delphine, engagée dans le mouvement de KA. 

A l’arrivée de l’abbé Pierre à Goma en novembre 2011, après qu’ on lui ait soumis ce cas social, le fondateur des KA a accepté, sans condition, de prendre en charge Delphine qui, pour le moment se trouve à Kinshasa au sein de la fondation KA.  

C’était un témoignage émouvant de ce militaire qui est retourné du front sans rencontrer sa femme parce que morte ni sa fille parce que partie à 2000 kilomètres de Goma, prise en charge par l’abbé Pierre.  C’est vers 17 heures que cette célébration pleine d’émotions a pris fin.  

Abbé Bosangia : une chance pour l’église du Congo et d’Afrique
Pour rappel, retenez que l’illustre disparu avait servi l’église d’Afrique en tant que premier secrétaire général adjoint chargé de l’évangélisation  au Secrétariat du Symposium des Conférences Episcopales d'Afrique et Madagascar (SECAM) pour seulement un an, du 4 Novembre 2013 au 11 Novembre 2014 date de sa mort dans son bureau de travail.

Pour le compte de l’Eglise du Congo, l’Abbé Pierre Bosangia  était le fondateur du mouvement « Kizito-Anuarite » créé en 1979 suite à la demande des nombreux parents qui ont été  bouleversés par les mesures prises par le Maréchal Mobutu, Président du Zaïre  vers les années 1970, mesures qui prônaient la « Zaïrianisation » en faisant un recourt à l’authenticité. Et comme conséquence, il y a eu  la suppression  pure et simple de  tous les mouvements d’actions catholiques européens qui existaient pour les enfants congolais comme le scoutisme et tant d’autres. 

C’est le mouvement Kizito-Anuarite qui a essayé de répondre favorablement aux attentes des fidèles catholiques pour l’encadrement de leurs enfants en les orientant vers le Christ par les modèles des deux martyrs d’Afrique : Saint Kizito de l’Ouganda et la bienheureuse Anuarite du Congo. 

Formation solide pour bâtir un monde meilleur

En plus du soubassement spirituel et doctrinal, ce mouvement  offre aussi aux enfants âgés de 9 à 14 ans des bases  morales et techniques enfin d’acquérir une maturité qui les aidera dans le futur au sein de la société. Toute l’initiation des « Kizito-Anuarite » se résume sur  les six vertus : « POPVAP » : Persévérance, Obéissance, Piété, Vérité, Amour et Pureté ; vertus soutenues par deux grandes devises : «Prenons courage» pour les garçons et «Servir et faire plaisir» pour les filles.  Aujourd’hui, ce mouvement s’est étendu dans tous les diocèses du Congo ainsi que  dans certains diocèses d’Afrique. En trente-cinq ans d’existence, ce mouvement a donné à l’Eglise et dans la société des hommes et des femmes de valeurs : Evêques, prêtres, religieux, religieuses, enseignants, bons pères et bonne mères de familles, etc.

Du Haut du Ciel, Mapera Boss, (re)garde et vois ton œuvre…


Après la messe des funérailles présidée par l’archevêque de Kinshasa, le Cardinal Laurent Monsengwo, concélébrée par 6 évêques et plus de 300 prêtres, l’abbé Pierre a été inhumé dans le cimetière du Grand Séminaire Saint André Kaggwa le mercredi 19 novembre 2014.
Rappelons que ce prêtre séculier congolais est né le 21 Juillet 1960 à Kinshasa , Il a été ordonné le 1er Août 1985. Il a obtenu sa maîtrise en Théologie morale à 1986 et a reçu un doctorat en théologie à l'Institut Catholique de Toulouse en France 1991.  
Du haut du Ciel où tu es, Mapera Boss, regarde et vois, protège  ton œuvre…



Aucun commentaire:

Publier un commentaire